Comment vole un avion ?

Le vol de l’avion est basé, en partie, sur l’effet Venturi. Ce dernier désigne l’apparition d’une dépression (ou diminution de la pression) dans un fluide lorsque celui-ci est accéléré.

L’aile d’avion a un profil asymétrique. Elle est en effet conçue de telle façon que le trajet de l’air passant au-dessus de l’aile est plus long que celui passant en dessous. Cette configuration provoque, en vertu de l’effet Venturi, une baisse de la pression dans l’air circulant sur la partie supérieure de l’aile et résulte en une force aspirant l’avion vers le haut.

En d’autres termes, l’avion ne repose pas sur l’air mais est « aspiré » vers le haut. Cet effet participe jusqu’à 60 % à la portance totale de l’avion.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

 

Comment vole un avion ?

Le vol de l’avion est basé, en partie, sur l’effet Venturi. Ce dernier désigne l’apparition d’une dépression (ou diminution de la pression) dans un fluide lorsque celui-ci est accéléré.

L’aile d’avion a un profil asymétrique. Elle est en effet conçue de telle façon que le trajet de l’air passant au-dessus de l’aile est plus long que celui passant en dessous. Cette configuration provoque, en vertu de l’effet Venturi, une baisse de la pression dans l’air circulant sur la partie supérieure de l’aile et résulte en une force aspirant l’avion vers le haut.

En d’autres termes, l’avion ne repose pas sur l’air mais est « aspiré » vers le haut. Cet effet participe jusqu’à 60 % à la portance totale de l’avion.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.