Hydrophile, hydrophobe

L’hydrophobie est un terme que l’on utilise couramment pour désigner et caractériser les surfaces qui semble repousser l’eau ou que l’eau semble avoir du mal à mouiller. Cette propriété est essentiellement due au fait que les molécules d’eau sont « polaires ». Cela signifie que, même si elles sont électriquement neutres (elles contiennent autant de particules positives que négatives), il existe un déséquilibre de ses charges internes qui lui donne les propriétés d’un dipôle électrique : la molécule d’eau possède une zone plutôt chargée positivement et une zone plutôt chargée négativement. L’eau étant une molécule polaire, elle va avoir une très grande affinité avec les autres molécules polaires qui vont s’agglutiner pour former des billes qui semblent repousser les molécules non-polaires. Les molécules présentes dans la paraffine ne sont pas polaires et vont repousser alors l’eau qui arrive à son contact.

Il existe de nombreuses surfaces hydrophobes, y compris dans la nature : la surface de la fleur de lotus en est peut-être l’exemple le plus spectaculaire ! La cire d’abeille l’est aussi. L’homme a su également apprivoiser cette propriété en créant des surfaces artificielles hydrophobes telles que le téflon utilisé dans les poêles à frire.

Téléchargement

Full HD 1080p (11.1 Mo) Full HD 1080p (11.1 Mo)

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

 

Hydrophile, hydrophobe

L’hydrophobie est un terme que l’on utilise couramment pour désigner et caractériser les surfaces qui semble repousser l’eau ou que l’eau semble avoir du mal à mouiller. Cette propriété est essentiellement due au fait que les molécules d’eau sont « polaires ». Cela signifie que, même si elles sont électriquement neutres (elles contiennent autant de particules positives que négatives), il existe un déséquilibre de ses charges internes qui lui donne les propriétés d’un dipôle électrique : la molécule d’eau possède une zone plutôt chargée positivement et une zone plutôt chargée négativement. L’eau étant une molécule polaire, elle va avoir une très grande affinité avec les autres molécules polaires qui vont s’agglutiner pour former des billes qui semblent repousser les molécules non-polaires. Les molécules présentes dans la paraffine ne sont pas polaires et vont repousser alors l’eau qui arrive à son contact.

Il existe de nombreuses surfaces hydrophobes, y compris dans la nature : la surface de la fleur de lotus en est peut-être l’exemple le plus spectaculaire ! La cire d’abeille l’est aussi. L’homme a su également apprivoiser cette propriété en créant des surfaces artificielles hydrophobes telles que le téflon utilisé dans les poêles à frire.

Téléchargement

Full HD 1080p (11.1 Mo) Full HD 1080p (11.1 Mo)

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.