Le carburant des fusées

Les fusées utilisent un carburant qui n’est ni de l’essence, ni du diesel, ni même du kérosène employé dans les avions ! Le carburant des fusées doit être beaucoup plus efficace. Le plus utilisé est l’hydrogène : de grands réservoirs d’hydrogène et d’oxygène sont placées sous les fusées ou les navettes spatiales. Lors du lancement d’une fusée, les deux gaz sont mélangés et des étincelles vont initier une réaction chimique pour produire… de l’eau ! C’est une réaction chimique extrêmement rapide, pour ne pas dire explosive, et « exothermique ». Cela signifie que, lors de cette réaction, d’énormes quantité de chaleur sont produite. On voit alors de grandes flammes suivies d’un immense panache de fumée jaillir des propulseurs.

Ce panache de fumée est en fait de la vapeur d’eau expulsée des réservoirs de l’engin en très grande quantité et de manière très rapide. Selon le principe de mécanique d’ « action-réaction », l’expulsion de la vapeur d’eau produit une poussée très grande et permet le décollage de la fusée.

La poussée doit être très forte car afin de pouvoir faire décoller une fusée et la soustraire aux effets de la gravité terrestre, sa vitesse d’échappement doit atteindre 11.2 km par secondes, soit une vitesse de l’ordre de 40’000 km par heure (l’engin ferait le tour de la terre en une heure). Quand on sait qu’une fusée pèse plusieurs centaines de tonnes, on imagine aisément à quelle point la poussée doit être importante et la pression énorme que doivent subir les spationautes qui veulent atteindre les étoiles.

Téléchargement

Full HD 1080p (22.6 Mo) Full HD 1080p (22.6 Mo)

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

 

Le carburant des fusées

Les fusées utilisent un carburant qui n’est ni de l’essence, ni du diesel, ni même du kérosène employé dans les avions ! Le carburant des fusées doit être beaucoup plus efficace. Le plus utilisé est l’hydrogène : de grands réservoirs d’hydrogène et d’oxygène sont placées sous les fusées ou les navettes spatiales. Lors du lancement d’une fusée, les deux gaz sont mélangés et des étincelles vont initier une réaction chimique pour produire… de l’eau ! C’est une réaction chimique extrêmement rapide, pour ne pas dire explosive, et « exothermique ». Cela signifie que, lors de cette réaction, d’énormes quantité de chaleur sont produite. On voit alors de grandes flammes suivies d’un immense panache de fumée jaillir des propulseurs.

Ce panache de fumée est en fait de la vapeur d’eau expulsée des réservoirs de l’engin en très grande quantité et de manière très rapide. Selon le principe de mécanique d’ « action-réaction », l’expulsion de la vapeur d’eau produit une poussée très grande et permet le décollage de la fusée.

La poussée doit être très forte car afin de pouvoir faire décoller une fusée et la soustraire aux effets de la gravité terrestre, sa vitesse d’échappement doit atteindre 11.2 km par secondes, soit une vitesse de l’ordre de 40’000 km par heure (l’engin ferait le tour de la terre en une heure). Quand on sait qu’une fusée pèse plusieurs centaines de tonnes, on imagine aisément à quelle point la poussée doit être importante et la pression énorme que doivent subir les spationautes qui veulent atteindre les étoiles.

Téléchargement

Full HD 1080p (22.6 Mo) Full HD 1080p (22.6 Mo)

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.