Le spectre électromagnétique

La lumière que vous percevons nous vient du soleil, elle contient toutes les couleurs de l’arc en ciel, du violet au rouge.

Cette lumière est en fait un rayonnement électromagnétique (une combinaison d’un champ magnétique et d’un champ électrique) qui varie avec le temps à certaines fréquences. Cette fréquence est ce qui définit la couleur de la lumière. Par exemple, une lumière de couleur rouge a une fréquence plus petite qu’une lumière de couleur bleue !

Mais notre œil ne peut voir qu’une toute petite partie de toute l’étendue du spectre électromagnétique. Lorsque l’on diminue encore la fréquence, en-deçà de la couleur rouge, nous trouvons les infra-rouges et encore en-deçà les micro-ondes, utilisés pour réchauffer les aliments dans nos fours du même nom. L’œil humain n’est pas sensible à ces « couleurs », mais certains animaux sont capables de les discerner.

A l’inverse, en augmentant la fréquence du rayonnement au-delà du violet, nous trouvons les ultraviolets, qui sont responsables de notre beau bronzage en été, mais malheureusement qui sont aussi nocifs pour notre santé puisqu’une exposition trop importante à cette « couleur » peut conduire à un cancer de la peau. Au-delà des ultraviolets nous trouvons alors les rayons X, qui sont aussi des rayonnements qui peuvent traverser la matière et les tissus. Ils permettent en particulier de faire des radios et est très utile dans l’imagerie médicale. Même si le bénéfice en termes de santé est incontestable, une exposition trop prolongée aux rayons X est aussi nocive pour la santé. Si l’on augmente encore la fréquence du rayonnement, nous passons alors dans la gamme des rayons gamma, qui sont d’une très grande fréquence et ont une énergie très élevée ! Encore une fois, l’œil humain n’est pas sensible aux couleurs au-delà du violet.

Téléchargement

Full HD 1080p (28.4 Mo) Full HD 1080p (28.4 Mo)

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

 

Le spectre électromagnétique

La lumière que vous percevons nous vient du soleil, elle contient toutes les couleurs de l’arc en ciel, du violet au rouge.

Cette lumière est en fait un rayonnement électromagnétique (une combinaison d’un champ magnétique et d’un champ électrique) qui varie avec le temps à certaines fréquences. Cette fréquence est ce qui définit la couleur de la lumière. Par exemple, une lumière de couleur rouge a une fréquence plus petite qu’une lumière de couleur bleue !

Mais notre œil ne peut voir qu’une toute petite partie de toute l’étendue du spectre électromagnétique. Lorsque l’on diminue encore la fréquence, en-deçà de la couleur rouge, nous trouvons les infra-rouges et encore en-deçà les micro-ondes, utilisés pour réchauffer les aliments dans nos fours du même nom. L’œil humain n’est pas sensible à ces « couleurs », mais certains animaux sont capables de les discerner.

A l’inverse, en augmentant la fréquence du rayonnement au-delà du violet, nous trouvons les ultraviolets, qui sont responsables de notre beau bronzage en été, mais malheureusement qui sont aussi nocifs pour notre santé puisqu’une exposition trop importante à cette « couleur » peut conduire à un cancer de la peau. Au-delà des ultraviolets nous trouvons alors les rayons X, qui sont aussi des rayonnements qui peuvent traverser la matière et les tissus. Ils permettent en particulier de faire des radios et est très utile dans l’imagerie médicale. Même si le bénéfice en termes de santé est incontestable, une exposition trop prolongée aux rayons X est aussi nocive pour la santé. Si l’on augmente encore la fréquence du rayonnement, nous passons alors dans la gamme des rayons gamma, qui sont d’une très grande fréquence et ont une énergie très élevée ! Encore une fois, l’œil humain n’est pas sensible aux couleurs au-delà du violet.

Téléchargement

Full HD 1080p (28.4 Mo) Full HD 1080p (28.4 Mo)

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.